L’Ile-de-France ouvre ses Emplois d’Avenir à l’ENSEMBLE du SECTEUR MARCHAND francilien - Direccte
visiter le site national
Rss

Iles de France Paris - 75 Seine-saint denis - 93 Val-de-marne - 94 Hauts-de seine - 92 Val d'oise - 95 Yvelines - 78 Esonne - 91 Seine et marne - 77
 
 
 
 
Accès direct
 

Votre correspondant PME

 

Grand Paris

 

Main d’Oeuvre Etrangère

 
 
 
Accueil > Entreprises, emploi, économie > Emploi > Aides à l’emploi > L’Ile-de-France ouvre ses Emplois d’Avenir à l’ENSEMBLE du SECTEUR MARCHAND (...)

L’Ile-de-France ouvre ses Emplois d’Avenir à l’ENSEMBLE du SECTEUR MARCHAND francilien

| Publié le 23 mai 2013

Afin de renforcer le dispositif des Emplois d’Avenir et assurer l’embauche d’un nombre croissant de jeunes, Jean Daubigny, Préfet de la Région d’Ile-de-France, Préfet de Paris a donné son feu vert à l’ouverture de ces contrats à tous les secteurs marchands.

taille de caractères normals Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter
 

Au regard du nombre de contrats espérés en 2013 en Ile-de-France, désormais, tous les employeurs franciliens sont éligibles, il n’y a plus aucune limitation sectorielle, même si certains secteurs d’activité sont identifiés comme prioritaires en termes de déploiement avec une mobilisation toute particulière des réseaux employeurs (le secteur agricole et industries agro-alimentaires, filières bois-paysage ; les activités participant au développement durable ; les activités culturelles, sportives et de loisirs, le secteur numérique ; le secteur de l’enseignement ; le secteur de la santé et de l’action sociale (activités sanitaires et sociales et services à la personne).

 

Le critère principal de contractualisation entre la Mission locale et l’employeur est qu’il puisse effectivement assurer une intégration satisfaisante du jeune, avec un tutorat et une formation avec la perspective d’acquisition de compétences et/ou d’une intégration en CDI, ce qui peut être réalisé tant dans le secteur marchand que non marchand.

 

Les employeurs du secteur marchand bénéficient d’une aide correspondant à 35% de la rémunération (Smic non chargé).

 

Pour rappel, les emplois d’avenir (dont environ 20 000 ont été signés fin avril) ont été créés en faveur des jeunes pas ou peu qualifiés, à destination du secteur public. Ce dispositif constitue une chance de trouver un emploi tout en bénéficiant d’une formation. L’employeur quant à lui, bénéficie d’une large pris en charge salaire par l’Etat.

 

Pour connaitre les secteurs d’activités qui restent prioritaires, consultez les documents :

 

PDF - 1.1 Mo 1er arrêté préfectoral (pdf - 1.1 Mo)

 

PDF - 1.3 Mo les secteurs d’activité récents concernés (pdf - 1.3 Mo)
N’hésitez pas à contacter votre mission locale pour plus d’informations ainsi que le site : www.lesemploisdavenir.gouv.fr



-- --

Mentions légales | Service-public.fr | Légifrance